22/05/2017

Rejoignez notre famille de coeur

La famille de cœur APF

famille-de-coeur.jpgVotre legs, votre donation ou votre assurance-vie, exonéré de tout droit de succession pour nous, permettra à l'APF de poursuivre et de développer ses actions au bénéfice des enfants et adultes en situation de handicap, pour toujours mieux les accompagner, les soigner, défendre leurs droits et leur permettre de vivre dignement. Pour ces personnes, cela fait toute la différence, grâce à vous !
 
Nous avons choisi de former une « Famille de Cœur » avec nos bienfaiteurs, où l'on maintient au fil des années les liens que l'on a tissés, dans le but ultime d'aider ensemble des enfants et des adultes en situation de handicap. La relation de confiance que nous développons avec vous naît du contrat moral que nous vous proposons, basé sur l'écoute et le respect.
 
 
Nous savons que le patrimoine est bien plus que le produit d'une accumulation de biens matériels, c'est un capital affectif, symbolique, c’est ce qui donne toute sa dimension à la transmission. C’est pourquoi il est important pour nous de comprendre vos motivations propres, d'être à votre écoute pour pouvoir respecter vos souhaits (soutien d'un projet spécifique, dispositions particulières ou dernières volontés à respecter, ...), de vous renseigner et vous accompagner, selon vos besoins, à votre rythme et en toute confidentialité, dans la mise en œuvre des démarches concrètes.

Transmettre votre patrimoine

Toute démarche de transmission de patrimoine est généreuse et forte symboliquement. Tous les gestes de soutien, même les plus modestes, sont pour nous une chance car ils permettront aux personnes en situation de handicap de mieux vivre chaque jour.
 
Vous pouvez nous soutenir par un legs, par un donation, une assurance-vie.
 
Une équipe à votre écoute
 
Chaque projet et chaque histoire sont uniques, et il est important pour nous d’y consacrer tout le temps nécessaire.

Cécile Boëlle est votre correspondante privilégiée à l’APF pour le territoire Mayenne-Sarthe pour vous écouter,  pour vous renseigner personnellement plus en détails et vous accompagner au mieux, en toute confidentialité et sans aucun engagement de votre part, autour du projet qui vous tient à cœur. Vous pouvez les contacter personnellement.

Cécile Boëlle
02.43.28.68.46.

14/10/2016

Discrimination au lycée Molière : Non à l'exclusion d'Amélie en raison de son handicap !

L'Association des paralysés de France (APF) et la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) sont scandalisées par la discrimination dont est victime Amélie, étudiante en situation de handicap en khâgne au lycée Molière à Paris 16e. Amélie fait face à un refus catégorique d’aménagements simples (transfert de la salle de classe au rez-de-chaussée, passage par une porte permettant d’éviter quelques marches) l’empêchant ainsi de suivre sa scolarité normalement ! Pire, l’administration a même demandé à Amélie de ne plus se présenter dans son établissement, considérant « que celui-ci n'avait pas à accueillir des élèves en situation de handicap » ! Ces propos, qui renvoient les personnes en situation de handicap à un temps où elles étaient exclues de la société, sont inadmissibles, honteux et indignes d’un lycée public !

L'APF et la LDH lancent une pétition en ligne et demandent à Mme Najat Vallaud-Belkacem d’intervenir pour que le lycée Molière continue d’accueillir Amélie – en prenant en compte les besoins spécifiques de cette élève qui nécessite des aménagements simples – et de rappeler à l’ensemble des responsables d’établissements scolaires leurs obligations en matière de scolarisation dans les conditions définies par la loi « handicap » du 11 février 2005.

Amélie est atteinte d'une pathologie qui réduit fortement sa mobilité depuis cet été, et a donc demandé une modification des lieux de cours du 2e étage du lycée au rez-de-chaussée afin de pouvoir suivre sa scolarité comme tout le monde. L’ensemble des élèves de cet établissement et la majorité des professeurs soutiennent Amélie dans sa requête. L’administration du lycée lui a opposé un refus catégorique, y compris le passage par la porte d’entrée des enseignants (située à un mètre de l’entrée principale des élèves) qui aurait pourtant permis à Amélie de pouvoir s’aider de la main courante pour monter quelques marches. Une barrière a même été installée devant cette entrée montrant ainsi la farouche volonté de ne pas accueillir d'élèves en situation de handicap !

L’administration du lycée souhaite qu'Amélie soit accueillie dans un autre établissement et lui a signifié ce lundi 10 octobre sa volonté de l'exclure du lycée. Au regard de la situation, les étudiants sont mobilisés aux côtés de leur camarade et une réunion d'urgence a eu lieu avec le Rectorat de Paris. Ce dernier a persisté dans le refus d’accueillir Amélie en proposant, à nouveau, de scolariser Amélie dans un autre lycée.

L'APF et la LDH sont outrées par cette situation de discrimination flagrante et par ce non-respect des droits fondamentaux des personnes en situation de handicap. Les associations dénoncent le traitement humiliant infligé à Amélie en totale contradiction avec la loi handicap de 2005 qui prévoit l'accès des tous les élèves en situation de handicap à la formation scolaire. Dans le cas d'Amélie, les solutions sont faciles à mettre en œuvre : il s'agit simplement de faire cours dans une salle au rez-de-chaussée au lieu du 2e étage !

Au-delà de la question de l'accessibilité des établissements scolaires, il est ici question des conditions d'accueil des personnes en situation de handicap dans les établissements publics français.

L'APF et la LDH apportent tout leur soutien à Amélie et à sa famille ainsi qu’à tous les élèves du lycée qui se sont élevés contre des pratiques discriminatoires et qui demandent #JusticePourAmélie.

Ainsi, l'APF et la LDH demandent à Mme Vallaud-Belkacem de veiller à l’inclusion scolaire d’Amélie, comme le demande la loi de refondation de l’école de la République de 2013 et de permettre à Amélie de poursuivre sa scolarité dans des conditions dignes. Et enfin de rappeler à l’ensemble des responsables d’établissements scolaires leurs obligations en matière de scolarisation dans les conditions définies par la loi « handicap » du 11 février 2005.

Signez la pétition, cliquez sur l'image "Justice pour Amélie"

justice pour Amélie, discrimination handicap, discrimination Amélie

12/02/2013

Premier article ouest France

Handicap. Nouveau coup d’éclat de l’APF au Mans
image.jpg


Une vingtaine de handicapés en fauteuil roulant et une vingtaine de personnes valides ont mené une opération de sensibilisation, cet après-midi, au Mans. Ils ont dessiné le sigle « GO », sur le sol de la place de la République, allusion à la nécessité d’accélérer les travaux d’accessibilité dans les bâtiments publics, les commerces, les transports, etc. Une loi sur le handicap, votée en 2005, rend obligatoire l’accessibilité aux handicapés des bâtiments et transports en 2015. Mais un rapport a récemment reconnu que cette accessibilité ne serait pas au rendez-vous à la date prévue.

Ouest-France

File0014.jpg

GO !!!

image.jpg

GO! Pour une France accessible !!

Voilà le résultat de votre mobilisation super et merci à vous! image.jpgimage.jpgimage.jpgimage.jpgimage.jpg

Les points noirs de l accessibilité ...les commerces et les cabinets médicaux !!!

Les lieux de soins et les commerces de proximité UNE URGENCE. La ou un public d autant plus fragile et nécessitant des soins importants devrait pouvoir accéder sans difficultés aux pharmacies, hôpitaux , cabinets médicaux, cabinets de spécialistes... Le constat de l Association des Paralysés de France est alarmant !!!

Les commerces de proximité sont eux aussi les mauvais élèves , ne pas avoir accès aux magasins, bars, restaurants est un acte discriminant !!! image.jpgimage.jpg
Il reste deux ans alors EN AVANT POUR UNE FRANCE ACCESSIBLE !!!!

File0011.jpg

08/02/2013

GO Pour une France accessible !

Nous vous attendons tous mardi prochain (12 février) à 14h place de la République !!
pas d'excuses sauf un mètre de neige ...et encore...
Venez participer à notre image vue du ciel (enfin du balcon...)
Pour sensibiliser le grand public, les commerçants et les élus à l'urgence concernant l'application de la loi 2005 en matière d'accessibilité !!

Rien n'est gagné et avec vous, nous devons continuer à nous faire entendre !!!

L' APF dans le bureau du maire...

L'APF (la directrice et le représentant départemental) a été reçue le 28 janvier dernier afin de faire le point sur:


mairie-du-Mans-frais-de-reception.jpgLes locaux de la délégation: nous devrions intégrer nos nouveaux locaux rue des Maillets à la rentrée de septembre.
Pour ceux que cela intéresse le plan est à la délégation..170 m2 nous attendent !!!

Nous avons fait le point sur l 'accessibilité de la ville, le maire s'est engagé sur plusieurs choses:

1-rendre exemplaire en matière d'accessibilité les deux prochaines grandes manifestations (25 eme heure du livre et marche de noël)
2- Inviter systématiquement l 'APF aux différents débats citoyens sur le handicap que la ville organise

A suivre ...



Les collégiens de Sablé sur Sarthe sensibilisés au handicap

photo(11).JPGLe 31 janvier dernier, notre équipe passerelle s'est déplacée à sablé sur Sarthe afin de rencontrer des élèves de 4ème.
Une journée de sensibilisation avec le collège était organisée ce jour.
L'APF était bien sûr de la partie !!
C'est toujours avec militantisme que notre équipe composée d'adhérents et de bénévoles se déplace sur le département !
C'est une façon essentielle et efficace de lutter contre les préjugés.

18/10/2012

Désert médical en Sarthe de plus en plus inquiétant !

Doc.jpg
Les sarthois sont victimes d'une inquiétante fracture sanitaire. Pour les pédiatres, gynécos et ophtalmos c'est respectivement 19, 14 et 13% de la population qui se trouve dans des déserts médicaux.
De plus si l'on tient uniquement compte des médecins ne pratiquant pas de dépassements d'honoraires la situation empire !!
Les personnes à faibles ressources ont donc de réelles difficultés voir, une impossibilité à se soigner correctement !!
Comment accepter que notre système de santé pousse à exclure les plus fragile ?